Le Népal est l'un des 6 pays les plus pauvres du monde.
Plus de la moitié de la population survit avec moins de 55 cents par jour.
L'espérance de vie est de 10 ans moins longue que celle de l'Inde et des pays développés.
La moitié des enfants souffre de malnutrition sévère.
Plus de 10 enfants meurent toutes les heures du fait de manque de traitement et de déficience alimentaire.
Ces faits sont en relation avec le très faible taux d'alphabétisation, le plus bas d'Asie. Plus de 85% des familles sont illettrées.
La plupart des népalais ont souffert des lourdes destructions et sévices engendrés par la guerre civile qui a duré de 1996 à 2006. Celle-ci a rendu orphelins des millions d'enfants.
Cette crise humanitaire a eu un énorme impact sur les écoles et la société.
Les enfants souffrent d'un manque d'éducation et les adultes essaient de préserver et protéger la culture traditionnelle du pays tout en essayant de développer la démocratie au sein du pays.


Les peuples himalayens ont un taux d'alphabétisation qui est très faible. Ils doivent faire face à beaucoup de difficultés pour donner une éducation à leurs enfants et pour les nourrir. Des millions d'orphelins souffrent de la faim et sont en lutte permanente pour survivre. C'est pour sortir ces enfants de la misère que Khenpo Rinpoche a créé la Fondation Siddhartha qui est un ONG et une association à but non lucratif. La motivation de Khenpo Rinpoche est pure et sa détermination est grande.
A l'heure actuelle la Fondation Siddhartha compte compte une centaine d'orphelins qui vivent dans les bâtiments d'une école provisoire louée pour une durée de 5 ans.

Voici le programme de nos diverses activités :
Accueil des orphelins – Cours – Prières et pujas – Echange parrains/maraines – Organisation de voyages et de pélerinage au Népal avec les parrains et marraines, les étudiants, les disciples.


Accueil des orphelins.
Le but de la Fondation Siddhartha est d'assurer le nécessaire aux enfants démunis des régions himalayennes du Tibet et du Népal, et de leur donner une éducation. Notre système de sélection est de choisir les plus démunis d'entre les démunis.
L'éducation que nous leur donnons n'est pas uniquement celle des enseignements dans les matières générales mais aussi celle délivrée par Bouddha, il y 2500 ans, à savoir un message d'amour, de gentillesse et de compassion. Nous amenons les enfants à reconnaître la souffrance et à abandonner les causes de la souffrance. Nous leur apprenons à reconnaître le vrai bonheur et à cultiver les causes d'un bonheur durable et profond. Nous leur expliquons comment s'engager dans des actions positives et comment éviter les actions négatives. Ces enseignements de Bouddha qui leur sont prodigués sont ceux des 12 liens de la production conditionnée et ceux des 4 Nobles Vérités.
Le but principal de cette association est bien de donner aux enfants l'inestimable trésor de la philosophie de Bouddha à travers les enseignements, les débats, et l'écriture mais aussi par l'écoute, la contemplation et la méditation.
Les buts nobles et les efforts incessants des membres de l'association ainsi que des étudiants permettent aujourd'hui à l'école d'offrir une ensemble prestigieux d'études et de pratiquer l'amour-compassion.

Votre aide et votre générosité sont vitales pour assurer l'éducation des jeunes enfants
et pour préserver l'héritage philosophique et culturel du Tibet.

Que la paix prévale dans ce monde !

Admission.

Les conditions d'admission pour renter dans notre école consistent en les divers éléments suivants :


La première condition.
Comme il s'agit d'un centre d'éducation bouddhique, tous les étudiants résidents sont des jeunes moines. Et de ce fait, les candidats s'engagent, par une décision volontaire et libre, à être ordonnés moines.
La deuxième condition.
Chaque candidat doit être orphelin ou être dans un état de dénuement très important. Ceci est vérifié par les responsables de la Fondation Siddhartha qui sont en contact avec les représentants officiels des villages. Des enquêtes précises sont réalisées pour déterminer le niveau de la famille et la position de l'enfant au sein de la famille.
La troisième condition.
Le candidat doit être prêt à s'engager dans un cycle d'études de 10 ans. Et il doit être capable de respecter la disciple de l'école. De plus, l'étudiant s'engage à faire les devoirs et diverses autres tâches imposées par l'équipe éducative et l'administration. Les candidats se présentent avec un copie de leur carte d'identité ou de leur passeport, et un numéro de téléphone où pouvoir contacter immédiatement leur famille si nécessaire.

La quatrième condition.
Nous n'acceptons que les orphelins qui n'ont jamais été à l'école. De ce fait un certificat d'une école précédente n'a aucune importance.

Cours.

Les étudiants reçoivent des cours approfondis de philosophie bouddhiste traditionnelle et dans les matières générales suivantes :

Matières générales :
Langue tibétaine (Grammaire tibétaine «Les 30 vers») - Langue anglaise – Langue népalaise – Sport – Informatique – Culture générale et connaissance du monde – L'art des thangkas – Tous les mois compétition quizz.

Cours monastiques :
Introduction à la philosophie bouddhique – Le Bodhisattvacharyavatara (Le code de conduite du Bodhisattva) - Etude des sutra et des tantra – Cours de méditation le matin et le soir - Norbui Trengwa "Le rosaire de pierres précieuses".Mula Sarvastivadin Sramanera Karika «Verses sur les préceptes du novice» .Domsum Namnge «Ascertaining les trois voeux».Madhyamalankara Karika «L'ornament de la voie du milieu» .Khepai Tsulla Jugpai Go «La porte qui ouvre sur les chemins de sagesse». Apprentissage pour faire des tormas – Cours de chant et de danse rituelle – Etude de textes tantriques.

Deux fois par jour prières collectives dédiées au bien-être et au bonheur de tous les êtres et de tous ceux qui nous aident. Et de temps à autres des professeurs extérieurs à la Fondation Siddhartha sont invités pour donner d'autres cours généraux.

 

Prières et pujas.

La signification d'une puja.
Une puja est une pratique de l'offrande durant laquelle des prières sont offertes aux bouddhas et aux déités pour leur demander bénédictions et aides. Les pujas sont célébrées pour écarter les obstacles. En offrant des prières avec une sincère motivation, les circonstances défavorables peuvent être écartées. Ces prières sont d'autant plus puissantes quand elles sont récitées par des moines ordonnés ayant une moralité et une attitude pures.


Les principaux événements religieux de l’année.
La grande journée de prière pour le Seigneur Bouddha : Buddha Purnima ou Buddha Jayanti est le jour le plus sacré de tout le calendrier boudhiste. A chaque Vaishakh Purnima, nous commémorons par une très grande puja la naissance et la mort de Bouddha. Cette commémoration donne lieu à d’intenses prières pour le salut et la libération de tous les êtres. Cette fête a lieu a la pleine lune du mois Vaishaaka (ce qui correspond à avril-mai-juin) – le jour le plus sacré qui soit car c'est ce jour-là que Bouddha est né, a atteint l'illumination, et est passé en parinirvana. Pour commémorer cet événement, nous faisons une grande puja pour que le Dharma fleurisse dans les 10 directions, qu'il développe la paix dans les 6 royaumes, et qu'il libère tous les êtres.
La grande journée de prière pour Padmasambhava et sa Dakini : tous les 10ièmes et 25ièmes jour du mois, selon le calendrier tibétain, nous célébrons Padmasambhava et sa Dakini.
L’anniversaire de Sa Sainteté le 14ième Dalai Lama : chaque année, le 6 juillet, le monde tibétain fête l’anniversaire de Sa Sainteté le 14ième Dalaï Lama, l'Océan de Sagesse, la réincarnation du Bouddha de la Compassion, Tchenrézig, Nous prions pour qu’il ait une longue, heureuse et paisible vie.
L’anniversaire de Jamgon Mipham Rinpoche : chaque année, le 29ième jour du 4ième mois du calendrier tibétain, nous célébrons l’anniversaire du grand maître nyingma Jamgon Mipham Rinpoche.
L’anniversaire de Longchen Rabjampa : chaque année, le 18ième jour du 12ième mois du calendrier tibétain, nous célébrons l’anniversaire du grand maître nyingma Longchen Rabjampa.

Deux fois par jour des prières collectives sont pratiquées par tous les jeunes lamas de la Fondation Siddhartha
et dédiées au bien-être et au bonheur de tous les êtres et de tous ceux qui nous aident. De temps à autres des professeurs extérieurs à la Fondation Siddhartha sont invités pour donner d'autres cours généraux.

Correspondance avec les parrains et les marraines.
La Fondation Siddhartha envoie un dossier du jeune moine parrainé qui comprend une photo et une curriculum vitae.
Tous les six mois, les jeunes lamas, les «filleuls» écrivent une lettre à leur parrain ou marraine, les tenant au courant de leur évolution et des progrès qu'ils font dans les apprentissages scolaires.
Programmes d'échange France/Népal.
Beaucoup de parrains et marraines se sont déjà déplacés au Népal pour faire connaissance avec les jeunes lamas qu'ils parrainent. Ces rencontres se font dans le cadre de voyages qu'organise l'antenne de la Fondation Siddhartha en France et l'équipe Siddhartha du Népal. Ces séjours sont uniques et attendus avec impatience par tous les jeunes lamas et par les parrains et marraines car ils sont des moments merveilleux d'échanges, de découvertes de la culture tibétaine, d'études et de célébrations dans un des plus beaux pays du monde : le Népal !
Les échanges des séjours 2004, 2006, 2007, 2008 ont été couronnés de succès et nous confortent dans l'idée de continuer chaque année à organiser ce type d'événement.

L'email de correspondance.
A tout moment les parrains et marraines peuvent envoyer des lettres à leurs filleuls en écrivant en anglais à l'adresse suivante : siddhartha_box@live.com

Le Népal sacré et les excursions-pèlerinages.
La Fondation Siddhartha organise chaque année excursions et pèlerinages sur les lieux saints du Népal avec les amis, étudiants, disciples et sponsors de la Fondation Siddhartha.
Ce sont des moments d'échanges, de méditation et d'inspiration extraordinaires qui font dire à beaucoup : «Ceci est le plus beau voyage de ma vie !»

Vous pouvez visiter aussi les sections Project et Aider pour plus d'informations.